WP Google Maps Error

In order for your map to display, please make sure you insert your Google Maps JavaScript API key in the Maps->Settings->Advanced tab.

Voici ci-dessous les liens pour accéder aux sites des administrations communales adhérant au projet.

  • Capistrello

    Tunnel hélicoïdal de Capistrello, candidate au Patrimoine de l’Unesco. Continue…

  • Fontana Liri

    La Poudrerie. La construction de la poudrerie militaire…

    Continue…

  • Le Moulin Polselli

    Une histoire de famille, né à Arce…

    Continue…

Tunnel hélicoïdal de Capistrello, candidate au Patrimoine de l’Unesco

Non seulement le sauvetage et, par conséquent, la restauration de la ligne ferroviaire Avezzano – Roccasecca, dont on remplace actuellement les rails et les traverses, mais aussi sa valorisation culturelle, historique et touristique, en vue de la demande spécifique de reconnaissance auprès de l’Unesco.

Au centre de l’attention le Tunnel Hélicoïdal de Capistrello. La Commune de Capistrello, avec le soutien du Comité Interrégional “Salviamo la Ferrovia Avezzano Roccasecca”, a entamé une procédure afin que ce tronçon de voie ferrée figure dans la liste des lieux à protéger au niveau international. Et, entre-temps, on s’est préoccupé de mettre en lieu sûr les pièces réalisées à l’époque par les tailleurs de pierre et utilisées pour les trottoirs latéraux de circulation du tunnel.

Le tunnel de Capistrello peut être considéré comme un chef d’œuvre d’ingénierie ferroviaire. Réalisé entre la fin du XIXe siècle et le début du XX en raison des problèmes techniques dus au dénivelé important en un laps de temps relativement court, on a creusé dans la roche en suivant un parcours en forme de spirale qui tourne en direction des hauteurs de la montagne, presque comme un escalier en colimaçon permettant aux convois d’affronter aisément les montées. La voie ferrée qui relie Avezzano à Roccasecca est riche d’histoire avec ses 80 km des Abruzzes au Latium, ses vallées, gorges et falaises à couper le souffle.

C’est au cours des opérations de contrôle de la ligne et des gares, que certains membres du Comité “Salviamo la Ferrovia Avezzano – Roccasecca” (dont l’avocat Emilio Cancelli et l’ingénieur Rosaria Villa sont les président et vice-président respectifs) ont remarqué aux abords de l’entrée du tunnel hélicoïdal, un tas de pavés prélevés sur les trottoirs latéraux des tunnels.

Ces dalles ont une grande valeur historique : elles ont été préparées une à une par les mineurs et les tailleurs de pierre qui ont travaillé à la construction de l’infrastructure. On pouvait craindre à juste titre que ces pierres ne soient volées. C’est pourquoi tant la Municipalité que les carabiniers de Capistrello ont été avertis. Ils ont alors pris toutes les mesures nécessaires à la sauvegarde de ce précieux matériau historique. Maître Cancelli et Monsieur Villa ont bien précisé qu’en aucun cas leur initiative ne tendait à “ralentir ou interrompre les travaux pour la réouverture de la ligne Avezzano-Roccasecca”; “espérons que les dalles aient été enlevées de façon temporaire, dans le seul but de permettre une rénovation plus rapide des structures et la consolidation des tunnels”, tout en conservant leur valeur historique, technique et touristique. D’où la disponibilité à collaborer au projet d’inscription du Tunnel Hélicoïdal au patrimoine de l’Unesco.

Non seulement le sauvetage et, par conséquent, la restauration de la ligne ferroviaire Avezzano – Roccasecca, dont on remplace actuellement les rails et les traverses, mais aussi sa valorisation culturelle, historique et touristique, en vue de la demande spécifique de reconnaissance auprès de l’Unesco.

Au centre de l’attention le Tunnel Hélicoïdal de Capistrello. La Commune de Capistrello, avec le soutien du Comité Interrégional “Salviamo la Ferrovia Avezzano Roccasecca”, a entamé une procédure afin que ce tronçon de voie ferrée figure dans la liste des lieux à protéger au niveau international. Et, entre-temps, on s’est préoccupé de mettre en lieu sûr les pièces réalisées à l’époque par les tailleurs de pierre et utilisées pour les trottoirs latéraux de circulation du tunnel.

Le tunnel de Capistrello peut être considéré comme un chef d’œuvre d’ingénierie ferroviaire. Réalisé entre la fin du XIXe siècle et le début du XX en raison des problèmes techniques dus au dénivelé important en un laps de temps relativement court, on a creusé dans la roche en suivant un parcours en forme de spirale qui tourne en direction des hauteurs de la montagne, presque comme un escalier en colimaçon permettant aux convois d’affronter aisément les montées. La voie ferrée qui relie Avezzano à Roccasecca est riche d’histoire avec ses 80 km des Abruzzes au Latium, ses vallées, gorges et falaises à couper le souffle.

C’est au cours des opérations de contrôle de la ligne et des gares, que certains membres du Comité “Salviamo la Ferrovia Avezzano – Roccasecca” (dont l’avocat Emilio Cancelli et l’ingénieur Rosaria Villa sont les président et vice-président respectifs) ont remarqué aux abords de l’entrée du tunnel hélicoïdal, un tas de pavés prélevés sur les trottoirs latéraux des tunnels.

Ces dalles ont une grande valeur historique : elles ont été préparées une à une par les mineurs et les tailleurs de pierre qui ont travaillé à la construction de l’infrastructure. On pouvait craindre à juste titre que ces pierres ne soient volées. C’est pourquoi tant la Municipalité que les carabiniers de Capistrello ont été avertis. Ils ont alors pris toutes les mesures nécessaires à la sauvegarde de ce précieux matériau historique. Maître Cancelli et Monsieur Villa ont bien précisé qu’en aucun cas leur initiative ne tendait à “ralentir ou interrompre les travaux pour la réouverture de la ligne Avezzano-Roccasecca”; “espérons que les dalles aient été enlevées de façon temporaire, dans le seul but de permettre une rénovation plus rapide des structures et la consolidation des tunnels”, tout en conservant leur valeur historique, technique et touristique. D’où la disponibilité à collaborer au projet d’inscription du Tunnel Hélicoïdal au patrimoine de l’Unesco.

FONTANA LIRI: la Poudrerie

La construction de la poudrerie militaire sur le territoire de Fontana Liri date des dix dernières années du XIX siècle. Ce fut l’évènement le plus important dans l’histoire du pays: son aspect en a été modifié et son développement industriel accéléré. Pendant cent ans elle est restée en activité, s’adaptant aux temps et aux progrès dans le domaine des explosifs: on l’a modernisée, agrandie et dotée d’équipements particulièrement sophistiqués.Sa surface initiale était de 64 hectares, puis elle fut agrandie. On construisit sur le Liri une centrale électrique spéciale pour son alimentation.
Le début de la production de poudre remonte à 1896. En 1904, par décision du Ministère de la Guerre, l’établissement fut baptisé Regio Polverificio sul Liri(Poudrerie Royale sur le Liri).

Il fut dans ces années l’établissement militaire le plus apprécié et le plus qualifié pour la production d’explosifs à main. Durant la seconde guerre mondiale il a fait travailler des milliers de personnes, mais, après l’armistice de 1943, il fut durement bombardé et en grande partie détruit.

Reconstruit après-guerre, il a constitué une nouvelle fois une source de travail pour de nombreuses familles de l’agglomération et des centres voisins. Aujourd’hui, le nombre d’employés a énormément baissé. En 1979, suite à la réorganisation des établissements militaires, la poudrerie a changé de nom, de même qu’en 1984. Le « polverificio » s’appelle actuellement Stabilimento Militare “Propellenti” (Etablissement Militaire “Propulseurs”).Récemment, on a construit à l’intérieur du “Propellenti” une installation importante pour la production de poudre sphérique, employée pour toutes les armes portatives.

Ces dernières années, l’établissement a été le siège de rencontres de haut niveau, congrès, journées médicales, concerts, expositions d’art et manifestations comme le Prix Marcello Mastroianni.

Le Moulin Polselli

UNE HISTOIRE DE FAMILLE, D’HOMMES ET D’IDEES

Né à Arce, près de Frosinone, dans la première moitié du XX siècle, Polselli a commencé comme petit artisan, avant d’occuper désormais une place de choix dans le paysage de la meunerie de qualité en Italie. Il est leader dans la production de farines pour le pain, la pâtisserie et les pizzas.

Trois générations d’entrepreneurs l’ont menée à ce résultat. L’entreprise travaille quotidiennement à satisfaire les exigences des consommateurs, avec des produits uniques, naturels et innovants.

NOTRE TRAVAIL, NOTRE PASSION
Qualité, transparence et confiance sont les valeurs-clé de la passion de la famille Polselli pour le blé.

Ils n’utilisent que du blé de qualité, en travaillant constamment à garder des standards de qualité élevés, en sélectionnant la matière première et en contrôlant soigneusement l’ensemble de la filière de production.

Mots d’ordre: tradition et innovation. Innovation dans le produit, par la recherche constante de produits dotés de qualités organoleptiques, hygiéniques et nutritionnelles élevées; innovation dans le processus, afin d’utiliser la technologie qui permette le mieux d’obtenir le meilleur produit; innovation dans le contrôle, par une analyse chimique et microbiologique pour évaluer la valeur nutritionnelle et fonctionnelle, la sécurité et la conservation.

POLSELLI est une entreprise d’hommes; leur engagement et leur professionnalisme font la différence. Un engagement porteur de succès, basé sur l’étude incessante des besoins du consommateur, la sélection de la matière première, le défi continuel en direction de l’innovation et de la sauvegarde de l’environnement.

 

POLSELLI IN NUMERI

Semailles et récoltes: plus de 100.000 tonnes de blé chaque année
Sélection et stockage : plus de 7.000 tonnes de produit stocké

Mouture: 22 variétés différentes de blé travaillées chaque jour
Mélanges : plus de 20 types de mélanges différents
Distribution:  Exporte dans plus de 30 pays du monde